Le Sacré et le Profane en Terre sainte. Au croisement de deux géographies des voyages

Vers le milieu du XIXe siècle la conjonction de plusieurs facteurs concourt à bouleverser le rapport que l’Europe occidentale entretenait avec la Palestine. La création de nouvelles lignes maritimes et le développement de nouveaux moyens de transport raccourcit les distances entre les deux espaces. Ces transformations sont étroitement liées à l’essor des voyages organisés en Palestine. Le nombre de touristes occidentaux s’accroit exponentiellement. Plusieurs ont publié leurs impressions et souvenirs de voyages en Terre Sainte. Leur lecture permet d’examiner l’émergence d’une concurrence entre géographie religieuse et géographie profane.

Chercheur: 

Session: 

10h00

Vidéo conférence: