Autodénigrement et autodérision de l’écrivain voyageur : une rhétorique du chleuasme

L’attrait du récit de voyages en lui-même dépend largement des talents d’écriture du diariste, écrivain de métier ou d’occasion, mais aussi des qualités personnelles du voyageur. L’écrivain reconnu prend en général la plume avec assurance. L’écrivain d’occasion prend le double risque de se mettre en scène et d’endosser, peut-être en l’usurpant, la vie de l’écrivain de métier. Dans les deux cas se justifie l’emploi du chleuasme, figure de style consistant à pratiquer l’autodépréciation dans l’espoir d’une réfutation implicite de l’interlocuteur.

Époque
Localisation
Date et heure

Un monde de saveurs. L’expérience culinaire chez quelques voyageurs de la fin du Moyen Âge

Cette communication se propose d’évaluer la place accordée à l’expérience culinaire chez quelques voyageurs médiévaux. Elle prend en compte la manière dont l’expérience culinaire est traitée (des brèves mentions impersonnelles, des développements approfondis, des descriptions comparatives ou rhétoriques) dans les récits de ces quelques voyageurs.

Époque
Localisation
Date et heure
S'abonner à non renseignée