Aller au contenu principal
Publiée le jeu 14/10/2021 - 23:29
image

Journée d’études HISTARA, 30 novembre 2021, salle Vasari INHA

« Transferts matériels et immatériels »

Sous la direction de Alessia Bauer et Rachel Lauthelier-Mourier

La confrontation entre l’exploration, les savoirs et les pratiques fait du corpus viatique un des supports d’étude les plus riches de l’histoire culturelle, qu’il s’agisse des arts, des sciences ou des techniques.

Dans cette première journée dédiée à la littérature de voyage, plutôt que de rester dans le cadre de la relatio (de voyage), qui peut impliquer un mouvement à sens unique (refero), nous souhaitons inscrire notre réflexion dans la perspective du transfert, qui permet une circulation à double sens : en quelque sorte une « translation ».

Les contributions s’essayeront à mettre en perspective l’implication du voyage et des voyageurs dans les processus de transferts matériels (livres, objets de la vie courante, outils, œuvres d’art, cartes, etc.) et immatériels (pensées et concepts – séculiers ou religieux –, pratiques savantes, artistiques ou architecturales, techniques artisanales ou d’ingénierie, etc.), au sens où l’entend la théorie des transferts culturels.

Il s’agit de présenter la « dynamique du passage », qui implique des interconnexions entre diverses entités de cultures différentes, représentées par des Etats, des nations, des communautés religieuses, intellectuelles ou artistiques, qui s’enrichissent mutuellement, et ont toutes pour dénominateur commun le voyage. Celui-ci participe à cette dynamique, soit en l’initiant, soit en l’accompagnant.

Le programme, tirant partie des disciplines variées qui composent l’équipe d’HISTARA, a pour ambition de mieux cerner le sujet d’étude proposé sous différents angles.

Programme

9h10-9h30       Ouverture de la journée par Alessia Bauer et Rachel Lauthelier-Mourier                  

9h30-10h10     Rachel Lauthelier-Mourier : L’Inde et l’Europe en miroir : imitations et copies de techniques artistiques (1605-1658)

10h10-10h50   Jean-Philippe Dumas:  L’apport des savants et diplomates dans la construction de la politique musulmane de la France (1880-1920) : les cas d’Edmond Doutté, Émile Piat et Augustin Bernard

10h50-11h20   Pause-café

11h20-12h00   Sabine Frommel: Dessin, gravure, maquette : instruments de migration de langages architecturaux pendant la Renaissance

12h00-12h40   Antonio Brucculeri: Relire Lalande : transferts multiples de l’image architecturale des villes italiennes (1769)

12h40-13h45   Pause-déjeuner

13h45-14h25   Emmanuelle Chapron : « Dix-neuf ans de Vérone sur le dos » : le retour de Jean-François Séguier à Nîmes (1756)

14h25-15h05   Barbara von Orelli : «Wie grau wird mir die Welt erscheinen bin ich erst hier fern von diesem Farbenschimmer. » Le retour du Grand Tour de Gottfried Semper (1803–1879) : espoirs et déceptions

15h05-15h45   Agnès Callu : Nicolas Bouvier ou l’Odyssée littéraire et artistique du           monde

15h45-16h15   Pause-café

16h15-16h55   Linnéa Tilly: Circulations de savoirs théoriques et pratiques architecturales entre la France et la Suède, XVIIe-XVIIIesiècles

16h55-17h35 Alessia Bauer: L’Islande comme lieu culturel : transferts matériels et immatériels

17h35-18h10 Georges Tolia: L’ambassadeur et le peintre. Réflexions sur le patronage cartographique à Venise au début du XVIesiècle

18h15-18h30   Conclusion des travaux

 

Illustration : François Bocion, La barge, 1855, Victoria and Albert Museum, Londres.

Document joint :
Programme (1.69 Mo)