Aller au contenu principal
Les vacances du lundi. Tableaux de montagnes
Destination :
Forme :
À propos
Itinéraire :
I. vers 1860
Épinal - Tendon - Saint-Amé - le Saint-Mont - Remiremont (exc. ds les environs) - Plombières (exc. à Mérival et à la vallée des Roches) - Remiremont - Saint-Amé - Vagny - Sapois - Rochenon - Gérardmer - Retournemer - col du Schlucht - Retournemer - Gérardmer - Saint-Dié (exc. ds les environs) - Lunéville - Raon-Étape - Baccarat - Paris

III. vers 1865
Genève - Vevey - Bernex - Vevey - Saint-Jean

IV. septembre 1866
Genève - Annemasse - pont de la Menoge - Nangy - Contamines - Pouilly

V. vers 1867
Charleville - Montcy-Saint-Pierre - Montcy-Notre-Dame - Braux - Levrezy - Château-Regnault - Val-Dieu - Monthermé - Deville - Laifour - Dames de Meuse - Anchamps - Revin - le Fond des Bauges - Fumay - Vireux - Charlemont - Givet - Roche-à-Bayard - Dinant - Namur - Paris

VI. vers 1868
Genève - Bonneville - Cluses - hameau de Balme - saut d’Arpennaz - Saint-Martin - Sallanches - Chamonix - Argentières - Chamonix (exc. ds les environs) - la Tête-Noire - Martigny - Villeneuve - Montreux - Genève

VII. vers 1868
Bex - Champéry - Bex - Sion - Saint-Léonard - Serre - Viège - Neubuck - Stalden - Zermatt - Riffelhorn - Zermatt - Saint-Nicolas - Viège - Brieg - Viesch - Munster - glacier du Rhône - Hospital/Auspinsthall
Date :
entre 1860 et 1868
Type :
recueil de six voyages touristiques et pittoresques, faits à pied, en carriole, en courrier, en calèche, en bateau et en chemin de fer
Esthétique :
«Quoique nous ne fassions qu’un voyage artistique ou plutôt pittoresque, nous dirons cependant un mot des deux petites industries spéciales à Plombières, les fers polis et les dentelles»(1888/21-22).
«Quel plaisir de rêver nonchalamment au milieu de ce délicieux paysage, loin des importuns, dans une solitude dont le silence n’est troublé que par le roucoulement des tourterelles et le bourdonnement des abeilles allant picorer leur miel sur les fleurs des prés! La chaleur vous fatigue-t-elle, la forêt prochaine a des tentes vertes et des lits de mousse émaillés de pervenches, tout préparés pour votre sieste. Oh! quelle douce vie on mènerait au sein de cette calme retraite! On est là si joyeux, si libre, si dégagé du monde, si loin de tout souci! Il semble que le malheur ne nous trouverait jamais dans cet asile obscur et paisible»(1888/26).
«Est-il bien nécessaire, pourqu’un voyage offre de l’intérêt, qu’il ait lieu dans des contrées lointaines, à demi fabuleuses, presque inaccessibles, où l’on ne va guère et d’où l’on ne revient pas souvent? Notre idée n’est pas de déprécier les navigations sur l’Amour, le Nil Bleu ou Blanc, la rivière des Amazones ou le Macquarie; mais une simple promenade sur la Meuse, de Charleville à Givet ou à Namur, ne manque pas non plus de charme, et il est peu de touristes qui la fassent»(1888/101).
Références bibliographiques
Lieu :
Paris
Année :
1881
Editeur :
G. Charpentier
Nombre d'exemplaires :
314 p.
Format :
in-12
Réédition :
Les vacances du lundi. Tableaux de montagnes. I. Les vosges; II. Vues de Savoie et de Suisse. III. La fête des vignerons à Vevey. IV. Une visite dans la montagne; V. Voyage d’exploration sur la Meuse par le Chaland la Beauté; VI. Le mont Blanc; VII. Le mont Cervin, Paris (G. Charpentier et Cie) 1888, 314 p. in-12; récits de voyage: I., III., IV., V., VI., VII.