Aller au contenu principal

Mes publications HAL

Aucune publication avec ces critères

Mes conférences

« Res fictae, res factae » : les lazaristes de Madagascar au XVIIe siècle

Illustration

Les écritures arabico-malgaches (Sorabe) et la Grande Maison (Tranobe) sont emblématiques de la religion pratiquée dans l’Anosy au Sud-Est de Madagascar depuis les premières vagues du peuplement de l’île. Entre islam revisité et pratiques ancestrales, le microcosme lazariste en mission depuis 1648 au Fort-Dauphin achoppe au caractère vécu essentiellement comme anthropocentriste du christianisme. Le cadre de cette évangélisation difficile est la première tentative d’établissement français à Madagascar sous l’égide de la...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

« Bildungsroman et décolonisation de Madagascar : Le Goût de la mangue de Catherine Missonnier (2001) »

Année 1956 : entre le Cercle nautique de Tamatave, le Lycée Jules Ferry et la Paroisse protestante internationale de Tananarive, fascination et répulsion pour la culture des Andriana (aristocrates) malgaches se nouent dans le cœur d’une adolescente de la jeunesse blanche dorée.
Née en 1941, Catherine Missonnier est auteur de récits pour la jeunesse reposant parfois sur les trois puis une années de séjour colonial comme fille d’entrepreneur à Madagascar. Intégrant le topos de l’empoisonnement dans le dénouement, son roman Le Goût de la mangue (2001) convoque la...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

De "l'obsidienne capillaire" aux "cheveux du volcan" : le Piton de la Fournaise dans la psyché des contes et légendes

La lecture physiologique, avec ses variantes anthropomorphiques, tératologiques et démonologiques, des premiers récits d'explorations réels ou rapportés (Bory de Saint-Vincent, 1801 ; Charlier, 1838 ; Pluchonneau de Rochefort, 1845 ; Arago, 1851 ; Jacob de Cordemoy, 1868) fournit une explication partielle des croyances populaires sur le volcan. C'est ainsi que dans un contexte où l'écriture se tisse dans l'obsession de l'oralité, les figurations narratives convoquent la problématique de la fonction symbolique du volcan : celle-ci est prégnante dans quelques contes d'...

Localisation :
Date et heure :

À propos d'un retour de Goa : Lettre d'un lazariste du Fort Dauphin à Vincent de Paul (5 février 1650)

Enlevé à 13 ans par un capitaine de vaisseau portugais, Dian Ramach [Andriandramaka], fils unique d'un roi du Sud malgache, accomplit trois années d'études à Goa, de 1614 à 1617, sous la houlette de missionnaires jésuites. Baptisé sous le nom de Don André, familiarisé aux nouvelles moeurs, à la langue portugaise et à la religion chrétienne, il est décoré de la croix d'Or de l'Ordre du Christ et revient à Madagascar accompagné de deux jésuites, convaincu de pouvoir prêcher sa nouvelle religion aux siens. Mais huit ans après son retour, Andriandramaka dirige désormais...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

La pierre vierge de tout ciseau : Nicolas Mayeur (1747-1813), voyageur interprète, et les pratiques dévotionnelles malgaches

Pierres idolâtriques parce que la vertu divine est incluse en elles, vierges de tout ciseau parce que le tout est préférable à la partie : le culte épars, réunissant ancêtres, djinns et Dieu, convoque la problématique du savoir sur l'Autre quand l'informateur est l'éclaireur, interprète et agent de traite de Beniowsky, chargé entre autres missions d'observer les "forces, mours, usages et climat" des Antankarana, "Ceux des Rochers".
Dans son manque d'instruction, Nicolas Mayeur, arpenteur de la brousse malgache depuis ses quinze ans, est le rapporteur peu...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Daniel Defoe, le rêve pirate et l'océan Indien : un siècle de distorsions (1905-1998)

De C. Hill (1926) à M. Brown (1978) et G.- M. Razi (1978), les études anglo-saxonnes ont désigné depuis longtemps le leurre de Libertalia. Cela quand les présentations françaises, depuis A. et G. Grandidier (1905, 1907) jusqu'à M. Le Bris (1990 rééd. 1992), ont insisté sur l'historicité des événements amplifiés par Defoe. Il aura fallu attendre A. Molet-Sauvaget (1969, 1988, 1992, 1994), J.-M. Racault (1986, 1994), G. Jacob (1994) et surtout M. C. Camus (1998) pour qu'enfin les jeux du mensonge soient définitivement mis au jour par la critique française.
D'une...

Époque :
Localisation :
Date et heure :

Mes articles

Je n'ai pas publié d'article pour le moment.